Image

 Pygops (derrière une statue grecque)…

.

La pierre au sourire de comparse

D’un vieil éphèbe fort rembourré de plâtre:

Mille fois ses cuisses ont ars

Des pâtres les âtres rougeâtres.

.

Pathos caprin et moult soubresauts,

Echines velues hérissées de chardons,

On voit montrer, à travers les roseaux,

Les capres leurs âpres tétons.

.

Kouros écartelé, soumis et penché,

Les boucs t’ont fissuré de t’avoir trop léché

Tes hanches glissantes, ton chaos béant,

Craquelé et mousseux, trop souffrant, trop vivant.

————————————-

(Dan Alexe)

Cf.

Agalmatorhemaphobia: the fear of speaking statues…

https://cabalinkabul.wordpress.com/2013/01/27/agalmatorhemaphobia-the-fear-of-speaking-statues/

——–